La Wica

  Le NROOGD

  Dion Fortune & The Society of Inner Light

  Alex Sanders & la Tradition Alexandrienne

  Chamanisme / Faery / Huna

  Magie Enochienne

  Reclaiming / Feri / 3rd Road

  Thelema

  Tubal Cain

  Autres

 

La Librairie

Le Cercle de la Pierre Sorcière

Liens

Dernières mises à jour du site


 

La Messe Gnostique
par Aleister Crowley à partir d’Antiques Documents Assyriens et Grecs
version française Tof et Boadicée
 

I: De l’Equipement du Temple
A l'Est, c'est-à-dire en direction de Boleskine, qui est situé sur la rive Sud-Est du Loch Ness en Ecosse, à 3,2 km à l'est de Foyers, il y a un Tabernacle ou un Grand Autel. Il mesure 2M10 de long, 90 cm de large et 1M10 de haut. Il doit être recouvert d'une nappe d'Autel rouge, sur laquelle peuvent être brodées des fleurs de lys dorées ou un Soleil Flamboyant ou tout autre emblème approprié.
De chaque côté de l’Autel il doit y avoir un pilier ou un obélisque, se répondant l’un l’autre, un noir et un blanc.
En dessous il y aura un dais à trois marches, recouvert d’un damier blanc et noir.
Au-dessus il y aura le Maitre Autel à la surface duquel il y aura une reproduction de la Stèle de la Révélation, avec quatre chandelles de chaque côté. Plus bas il y aura un emplacement pour Le Livre de la Loi, avec six chandelles de chaque côté. Plus bas encore il y aura le Saint Graal, avec des roses de chaque côté.
Devant la Coupe un emplacement sera réservé à la Patène. De chaque côté, après les roses il y a deux grandes chandelles.
Tout cela est entouré d'un grand Voile.
Formant le sommet d'un triangle équilatéral dont la base est une ligne tracée entre les deux piliers, il y aura un petit autel noir, formé de cubes l’un sur l’autre.
Cet autel sera placé lui-même exactement au milieu de la base d’un second triangle de mêmes dimensions et forme, au sommet duquel seront placés de petits fonts baptismaux circulaires.
A nouveau, au sommet d'un troisième triangle il y aura un sépulcre dressé.

II: Des Officiants de la Messe
Le Prêtre. Il porte la Lance Sacrée et est vêtu dans un premier temps d'un vêtement totalement blanc.
La Prêtresse. Elle devrait être véritablement Virgo Intacta ou être spécialement consacrée au service du Grand Ordre. Elle est vêtue de blanc, de bleu et d’or. Elle porte une Epée à la ceinture (rouge), et la Patène et les Hosties, ou Galettes de Lumière.
Le Diacre. Il est vêtu de blanc et de jaune. Il porte Le Livre de la Loi.
Deux Enfants. Ils sont vêtus de blanc et de noir. L'un porte une Patène d’eau et un pot à sel, l'autre un encensoir et un coffret de parfums.

III : De la Cérémonie de l'Introït
Le Diacre, à la porte du Temple, fait entrer les fidèles et prend sa place entre le petit autel et les fonts baptismaux. (Il doit y avoir un portier pour surveiller les personnes qui entrent).
Le Diacre s'avance et s'incline devant le tabernacle ouvert où le Graal est exalté. Il baise par trois fois Le Livre de la Loi, l’ouvre et le dépose sur le tabernacle. Il se tourne vers l'Ouest.
Le Diacre : Fais ce que tu veux sera toute la Loi. Je proclame la Loi de Lumière, de Vie, d’Amour et de Liberté au nom d'ΙΑO.
L'Assemblée : L'amour est la loi, l'amour avec intention.
Le Diacre regagne sa place entre l'Autel des encens et les fonts baptismaux, il se tourne vers l’Est, fait le pas et le signe d'un Homme et un Frère. Tous l'imitent.

 

Le Diacre et L'Assemblée : Je crois en un Seigneur secret et ineffable et en une Etoile dans la Compagnie des Étoiles à partir du feu de laquelle nous avons tous été créés et vers qui nous retournerons tous et en un Père de la Vie, Mystère du Mystère, en Son Nom Chaos, le seul et unique vice-régent du Soleil sur la Terre et dans l’Air, qui nourrit tout ce qui respire.
Et je crois en une Terre, notre Mère à tous et en un Ventre dont sont issus tous les hommes et où ils reposeront tous, Mystère du Mystère, en Son Nom Babalon.
Et je crois au Serpent et au Lion, Mystère du Mystère, en Son Nom Baphomet.
Et je crois en une Eglise de Lumière, de Vie d’Amour et de Liberté, Gnostique et Catholique, le Mot de sa Loi est Thelema.
Et je crois en une communion des Saints.
Et, aussi longtemps que nourriture et boisson seront transmutées en nous chaque jour en une substance spirituelle, je crois au Miracle de la Messe.
Et je confesse un Baptême de Sagesse par lequel nous accomplissons le Miracle de l’Incarnation.
Et je confesse ma vie une, individuelle et éternelle qui fut et qui est et qui sera.
AUMGN. AUMGN. AUMGN.


On joue ensuite de la musique. L’enfant entre avec la Cruche et le sel. La Vierge entre avec l’Epée et la Patène. L’enfant entre avec l'encensoir et le parfum. Ils font face au Diacre et se placent en en ligne dans l’espace situé entre les deux autels.
La Vierge : Salut à la Terre et au Cieux !
Tous font le Signe de Salut d’un Magicien, le Diacre les guide.

La Prêtresse, l’enfant négatif à sa gauche, l’enfant positif à sa droite, monte les marches du Grand Autel. Ils l’attendent en bas. Elle place la Patène devant le Graal. Elle l’adore et redescend, et les enfants derrière elle, le positif près d'elle, elle se déplace de façon serpentine en faisant 3 fois le tour du Temple. (Dans le sens du soleil autour de l’Autel, dans l’autre sens autour des fonts baptismaux, dans le sens du soleil autour de l'Autel et des fonts baptismaux, dans l’autre sens autour de l’Autel et du Sépulcre à l’Ouest). Elle dégaine son Epée et s’en sert pour faire tomber le Voile.

La Prêtresse : Par le pouvoir du Fer, je te dis : Debout. Au nom de notre Seigneur le Soleil, et de notre Seigneur… pour que tu puisses administrer les vertus aux Frères.
Elle rengaine l’Épée.
Le Prêtre, sortant du Sépulcre, il tient la Lance dressée des deux mains, la droite sur la gauche, contre sa poitrine, il fait les trois premiers pas habituels. Il donne ensuite la Lance à la Prêtresse et donne les trois signes pénaux. Il s'agenouille ensuite et adore la Lance des deux mains.

Musique pénitentielle.
Le Prêtre. Je suis un homme parmi les hommes.
Il re-saisit la Lance et l’abaisse puis se lève.
Le Prêtre : Comment serais-je digne d’administrer les vertus aux Frères ?
La Prêtresse prend l’eau et le sel que détenait l'enfant et les mélange dans les fonts baptismaux.
La Prêtresse : Que le sel de la Terre ordonne à l'Eau de véhiculer la vertu de la Grande Mer. (Elle fait une génuflexion), Mère, sois adorée.
Elle retourne à l'Ouest et pose sa main ouverte sur le Prêtre, à trois reprises, sur son front, sa poitrine, et son corps.
Que le Prêtre soit pur de corps et d'âme!
La Prêtresse prend l'encensoir que lui tend l'enfant et le place sur le petit autel. Elle y met de l'encens.
Que le Feu et l'Air fassent que le monde soit doux! (Elle fait une génuflexion)
Père, sois adoré!
Elle retourne à l'Ouest et trace trois croix avec l'encensoir devant le Prêtre, comme précédemment.
Que le Prêtre soit fervent de corps et d'âme!
(Les enfants reprennent leurs armes puisqu’elles sont maintenant inutiles).
Le Diacre prend ensuite le Vêtement consacré sur le Maître-autel et le tend à la Prêtresse. Elle habille le Prêtre de son Vêtement écarlate et or.
Que la flamme du Soleil soit ton élément, O toi Prêtre du Soleil!
Le Diacre apporte la couronne qui était posée sur le Grand Autel. (La couronne est en or, en platine, ou en électrum magicum ; mais d’aucun autre métal sauf en petite proportions pour la solidité de l'alliage. Elle peut, si on le souhaite, être décorée de divers joyaux. Mais le serpent Uraeus doit s’enrouler autour d'elle et sa toque doit s'accorder avec l'écarlate du Vêtement. La toque de la couronne sera en velours).
Que le Serpent soit ta couronne, O toi Prêtre du Seigneur!

La Prêtresse s'agenouille et prend la Lance dans ses mains ouvertes et caresse, d'un geste très doux, onze fois sa hampe.
Que le Seigneur soit parmi nous!
Tous font le Signe de Salut.

L'Assemblée : Ainsi soit-il.

IV De la Cérémonie de l'Ouverture du Voile
Le Prêtre : Toi que nous adorons, nous t'invoquons aussi. Par le pouvoir de la Lance dressée!
Il dresse la Lance vers le ciel. Tous répètent le Signe du Salut.
Un moment de musique triomphale.
Le Prêtre prend la main droite de Prêtresse dans sa main gauche, il garde la Lance dressée vers le ciel.
Moi, Prêtre et Roi, je te prends, Vierge pure et sans tache, je t’élève, je te mène à l’Est au sommet de la Terre.

Il fait s’assoir la Prêtresse sur l'Autel. Le Diacre et les enfants se placent en rang derrière le Prêtre. La Prêtresse prend Le Livre de la Loi, regagne son siège et de ses deux mains elle tient le Livre ouvert sur sa poitrine, formant avec ses pouces et index un triangle dirigé vers le bas.
Le Prêtre donne la Lance au Diacre pour qu’il la porte et prend la Cruche que lui tend l'enfant, il trace cinq croix avec l'eau de la Cruche sur la Prêtresse (front, épaules et cuisses). Le pouce du Prêtre est toujours entre son index et son majeur lorsqu'il ne tient pas la Lance. Le Prêtre prend l'encensoir que lui tend l'enfant et trace cinq croix comme avant.
Les enfants replacent leurs outils sur leurs autels respectifs. Le Prêtre baise trois fois le Livre de la Loi. Il s'agenouille en adoration, les mains jointes, coude contre coude, les pouces comme décrit plus haut pendant un certain temps. Il se lève et ôte entièrement le voile au dessus l'Autel. Tous se lèvent et attendent les ordres. Le Prêtre prend la Lance que lui tend le Diacre et la tient comme avant, comme Osiris ou Ptah. Il circumambule trois fois dans le Temple, suivi du Diacre et des enfants comme précédemment. (Ceux-ci, lorsqu'ils ne se servent pas de leurs mains, ont leurs bras croisés sur la poitrine). Lors de la dernière circumambulation, ils ne le suivent pas et se rendent dans l'espace entre les fonts baptismaux et le petit autel, où ils s'agenouillent en adoration, mains jointes paume contre paume et levées au-dessus de leur tête.

Tous imitent ce geste. Le Prêtre retourne à l’Est et monte la première marche de l’Autel.

Le Prêtre: O cercle d'Etoiles dont notre Père n'est que le plus jeune frère, merveille dépassant toute imagination, âme des espaces infinis, devant qui le Temps est Honteux, l'esprit brouillé et la compréhension voilée, nous ne pouvons T'atteindre que si Ton image est Amour. C'est pourquoi nous T'invoquons, par la graine, la racine, la tige, le bourgeon, la feuille, la fleur et le fruit.
Puis le Prêtre répond et dit à la Reine de l'Espace, embrassant ses charmants sourcils, et la rosée de sa lumière couvrant tout son corps d'un doux parfum de sueur : O Nuit, toi qui est toujours dans les Cieux, qu'il en soit toujours ainsi, que les hommes ne parlent pas de Toi comme d'Une mais comme d'Aucune, et qu'ils ne parlent pas du tout de Toi puisque tu es Eternelle.

Durant ce discours la Prêtresse devra avoir totalement retiré son vêtement.

La Prêtresse: Mais m'aimer est mieux que toute chose; si sous les étoiles nocturnes dans le désert, tu brûles maintenant mon encens devant moi, en m'invoquant le cœur pur, et la flamme du serpent en toi, tu pourras te reposer un peu sur mon sein. Pour un baiser tu seras prêt à tout abandonner ; mais celui qui donnera ne serait-ce qu'un grain de poussière perdra tout dans l'instant. Vous rassemblerez des biens et de nombreuses femmes et épices ; vous porterez de riches joyaux ; vous surpasserez en splendeur et fierté les nations de la terre ; mais toujours pour l'amour de moi et ainsi vous atteindrez ma joie. Je vous charge fermement de venir à moi vêtu d'un seul vêtement et couvert d'une riche coiffe. Je vous aime! Je vous désire ! Pâle ou pourpre, voilée ou voluptueuse, moi qui suis tout plaisir et pourpre, et ivresse du sens le plus intime, je vous désire. Enfilez les ailes et éveillez la splendeur enroulée en vous : venez à moi! A moi! A moi! Chantez en moi le chant extatique d'amour! Brûlez pour moi des parfums! Portez pour moi des joyaux! Buvez pour moi car je vous aime! Je vous aime! Je suis la fille du Crépuscule aux paupières bleutées, je suis la brillance nue du voluptueux ciel nocturne. A moi! A moi!
Le Prêtre monte la seconde marche.
Le Prêtre: O secret des secrets caché dans l'être de tout ce qui vit, ce n'est point Toi que nous adorons, car celui qui adore c'est aussi Toi. Tu es Ca, et Ce que je suis.
Je suis la flamme qui brûle dans le cœur de chaque homme et dans le cœur de chaque étoile. Je suis la Vie et celui qui donne la Vie, pourtant celui qui me connait, connait aussi la mort. Je suis seul, il n'y a pas de Dieu là où je suis.

Le Diacre et toute l'assemblée se lèvent et font le Signe de Salut.


Le Diacre: Mais vous, O mes frères et sœurs, levez-vous, réveillez-vous
Que les rituels soient célébrés comme il se doit avec joie et beauté.
Ce sont des rituels des éléments et des fêtes des temps.
Une fête pour la première nuit du Prophète et son Epouse.
Une fête pour les trois jours de l'écriture du Livre de la Loi.
Une fête pour Tahuti et l'enfant du Prophète secret, O Prophète.
Une fête pour le Rituel Suprême et une fête pour l'Equinoxe des Dieux.
Une fête pour le feu et une fête pour l'eau, une fête pour la vie et une fête plus grande encore pour la mort.
Une fête chaque jour dans vos cœurs dans la joie de mon ravissement.
Une fête chaque nuit en Nu, et le plaisir du délice extrême.


Le Prêtre monte la troisième marche.
Le Prêtre : Toi qui es Un, notre Seigneur dans l'Univers le Soleil, notre Seigneur en nous-mêmes dont le nom est Mystère des Mystères, être suprême dont la radiance illumine les mondes, tu es aussi le souffle qui fait trembler devant Toi chaque Dieu et même la Mort - Par le Signe de la Lumière apparais dans Ta gloire sur le trône du Soleil.
Ouvre la voie de création et d'intelligence entre nous et nos esprits. Eclaire notre compréhension. Encourage nos cœurs. Que ta lumière se cristallise dans notre sang, nous comblant de Résurrection.
A ka dua
Tuf ur biu
Bi a'a chefu
Dudu nur af an nuteru!

La Prêtresse: Il n'est loi plus forte que Fais ce que tu voudras.
Le Prêtre ouvre le voile de sa Lance. Durant les discours précédents la Prêtresse a remis son vêtement.
Le Prêtre : IO IO IO IAO SABAO
KURIE ABRASAX KURIE MEITHRAS KURIE PHALLE.
IO PAN, IO PAN PAN IO ISXURON, IO ATHANATON IO ABROTON IO IAO. XAIRE PHALLE KAIRE PANPHAGE KAIRE PANGENETOR.
HAGIOS, HAGIOS, HAGIOS IAO.


La Prêtresse est assise avec la Patène dans la main droite et la Coupe dans la gauche. Le Prêtre lui présente la Lance qu'elle embrasse onze fois. Puis elle la sert contre son cœur alors que le Prêtre tombe à ses genoux et les baise, les bras tendus autour de ses cuisses. Il reste ainsi en adoration alors que le Diacre chante les Collectes. Tous attendent les ordres, en position du Dieu Garde, pieds en équerre, les mains pendantes, pouces accroché l'un à l'autre. Il s'agit de la posture normale des fidèles lorsqu'ils sont debout sauf si d'autres directives sont données.

V: De l'Office des Collectes qui sont au Nombre de Onze

Le Soleil
Le Diacre: Seigneur visible et sensible dont cette terre n'est qu'une étincelle gelée tournoyant autour de toi en mouvements annuel et diurne, source de lumière, source de vie, que ta radiance perpétuelle nous encourage au travail et à la joie continuels, afin que, comme nous profitons constamment de tes bontés, nous puissions dispenser dans notre orbite spécifique vie et lumière, nourriture et joie à ceux qui gravitent autour de nous, sans jamais y perdre substance ou clarté.
L'Assemblée: Ainsi soit-il.


Le Seigneur
Le Diacre: Seigneur secret et très saint, source de vie, source d'amour, source de liberté, sois en nous pour toujours constant et fort, force d'énergie, feu de l'action, travaillons toujours régulièrement avec toi pour que nous puissions rester dans ta joie opulente.
L'Assemblée: Ainsi soit-il.

La Lune
Le Diacre. Dame de la nuit, qui tourne toujours autour de nous visible ou invisible selon le moment, sois propice aux chasseurs et aux amants, aux hommes qui peinent sur terre et à tous les marins sur la mer.
L'Assemblée: Ainsi soit-il.

La Dame
Le Diacre: Toi qui donne et reçoit de la joie, porte de la vie et de l'amour, sois toujours prête, toi et tes servantes, à ton sacerdoce de plaisir.
L'Assemblée: Ainsi soit-il.

Les Saints
Le Diacre: Seigneur de Vie et de Joie, qui sont la force de l'homme, qui sont l'essence de tout véritable dieu se trouvant à la surface de la Terre, perpétuant le savoir de génération en génération, toi que nous adorons dans les landes et les bois, sur les montagnes et au fond des grottes, ouvertement sur la place publique et secrètement dans les chambres de nos maisons, dans les temples d'or, d'ivoire et de marbre comme dans ces autres temples de nos corps, nous commémorons dignement ces êtres d'exception qui autrefois t'ont adoré et ont manifesté ta gloire parmi les hommes.
(A chaque nom le Diacre fait le signe de croix avec le pouce entre l'index et le majeur).

Lao Tze et Siddhârta et Krishna et Tahuti, Moïse, Dionysos, Mohammed et Mega Therion, ainsi que Hermès, Pan, Priape, Osiris et Melchizédek, Kem et Amon et Mentu, Hercules, Orphée et Ulysse, ainsi que Virgile, Catulle, Martial, Rabelais, Swinburne, et bien d'autres bardes sacrés, Apollonius de Tyane, Simon le Magicien, Manès, Pythagore, Basilide, Valentin, Bar-Daïsan et Hippolyte, qui ont transmit la Lumière de la Gnose à nous leur successeurs et héritiers, ainsi que Merlin, Arthur, Gamuret, Parsifal et bien d'autres encore, prophètes, prêtre et roi, qui ont porté la Lance et la Coupe, l'Epée et l'Ecu contre les Païens ainsi que Charlemagne et ses paladins, ainsi que Guillaume de Scheyern, Frederick de Hohenstaufen, Roger Bacon, Jacques de Molay le Martyr, Christian Rosencreutz, Ulrich von Hutten, Paracelse, Michael Maier, Roderic Borgia Pape Alexandre le Sixième, Jacob Boehm, Francis Bacon Lord Verulam, Andrea, Robertus de Fluctibus, John Dee, Sir Edward Kelly, Thomas Vaughan, Elias Ashmole, Molinos, Adam Weishaupt, Wolfgang von Goethe, Louis II de Bavière, Richard Wagner, Alphonse Louis Constant, Friedrich Nietzsche, Hargrave Jennings, Carl Kellner, Forlong dux, Sir Richard Payne Knight, Paul Gauguin, Sir Richard Francis Burton, Docteur Gérard Encausse, Docteur Theodore Reuss et Sir Aleister Crowley - Oh Fils du Lion et du Serpent! Avec tous tes saints nous célébrons dignement ces très dignes qui furent, sont, et seront.

Que leur Essence soit présente ici, forte, puissante et paternelle pour parfaire cette fête!

L'Assemblée: Ainsi soit-il.


La Terre
Le Diacre: Mère de fertilité sur le sein de laquelle l'eau repose, dont la joue est caressée par l'air et dans le cœur de qui réside le feu solaire, matrice de toute vie, grâce récurrente des saisons, réponds favorablement à la prière du labeur et sois favorable aux pâtres et aux laboureurs.
L'Assemblée: Ainsi soit-il.

Les Principes
Le Diacre: Mystérieuse énergie triforme, Matière mystérieuse, divisée quatre et sept fois, dont l'interaction tisse la danse du Voile de la Vie sur le Visage de l'Esprit, que l'harmonie et la beauté soient dans tes amours mystiques, qu'il y ait en nous santé, richesse, force et plaisir divin conformément à la Loi de Liberté, que chacun poursuive sa Volonté comme un homme vigoureux se réjouissant à sa façon, telle la course d'une Etoile flamboyante pour toujours parmi la joyeuse compagnie des Cieux.
L'Assemblée: Ainsi soit-il.


La Naissance
Le Diacre: Que l'heure soit propice, et que la porte de la vie s'ouvre dans la paix et le bien-être, pour que celle qui porte l'enfant puisse se réjouir et que le bébé puisse saisir la vie des deux mains.
L'Assemblée: Ainsi soit-il.


Le Mariage
Le Diacre: Qu'en ce jour tous s'unissent dans l'Amour avec Intention, que la force et le talent s'unissent pour créer l'extase, et que la beauté réponde à la beauté.
L'Assemblée: Ainsi soit-il.

La Mort
Le Diacre: Terme de tout ce qui vit, dont le nom est inscrutable, sois-nous propice en cette heure.
L'Assemblée: Ainsi soit-il.

La Fin
Le Diacre: Que tous ceux devant les yeux desquels le voile de la vie est tombé puissent ici se voir octroyé l'accomplissement de leurs vraies Volontés ; que ce soit d'être absorbés dans l'Infini ou de s'unir à leurs élus et préférés, ou de demeurer en contemplation, ou de rester en paix, ou d'achever le labeur et l'héroïsme de l'incarnation sur cette planète ou une autre, ou dans une autre Etoile, ou quoi que ce soit d'autre, qu'à eux puisse être octroyé l'accomplissement de leurs volontés ; oui, l'accomplissement de leurs volontés. AUMGN. AUMGN. AUMGN.
L'Assemblée: Ainsi soit-il.
Tous s'asseyent.
Le Diacre et les enfants assistent le Prêtre et la Prêtresse, prêts à tendre tout ustensile pouvant être nécessaire.

VI: De la Consécration des Éléments
Le Prêtre trace les cinq croix sur la Patène et la coupe:

1 2 3 sur la Patène et la coupe, 4 uniquement sur la Patène et 5 uniquement sur la coupe.

Le Prêtre: Vie de l'homme sur terre, fruit du labeur, soutien de l'effort, sois la nourriture de l'Esprit!
Il touche l'Hostie avec sa Lance.
Par la vertu du Bâton!
Que ce pain soit le Corps de Dieu!

Il prend l’Hostie.
TOUTO ESTI TO SOMA MOU.
Il s'agenouille, adore, se lève, se retourne montre l'Hostie à L'Assemblée, se retourne, replace l'Hostie et adore.
Musique.
Il prend la Coupe.
Véhicule de la joie de l'Homme sur Terre, consolation du travail, inspiration de l'effort, sois donc extase de l'Esprit!
Il touche la Coupe de sa Lance.
Par la vertu du Bâton!
Que ce vin devienne Sang de Dieu!

Il prend la Coupe.

TOUTO 'ESTI TO POTHRION TOU 'AIMATOS MOU.
Il s'agenouille, adore, se relève, se retourne, montre la Coupe à L'Assemblée, se retourne, replace la Coupe et adore. Musique.
Car ceci est le Pacte de Résurrection.
Il trace les cinq croix sur la Prêtresse.


Accepte, O Seigneur, ce sacrifice de vie et de joie, gages authentiques du Pacte de Résurrection.
Le Prêtre offre la Lance à la Prêtresse qui l'embrasse ; il la touche alors entre les seins et sur le corps. Il tend ensuite les bras vers le ciel, les écartant comme s'il voulait embrasser l'Autel.
Que cette offrande soit portée sur les vagues de l'Éther jusqu'au Soleil qui traverse le Ciel de part en part sous son nom de ON.
Il ferme ses mains, embrasse la Prêtresse entre les seins et trace trois grandes croix sur la Patène, la Coupe et sur Lui-même. Il frappe sa poitrine. Tous imitent ce geste.
Ecoutez, vous tous, saints de la véritable église des temps anciens, dont l'essence est maintenant présente, nous revendiquons votre l'héritage, nous voulons communier avec vous, et demandons votre bénédiction au nom d'IAO.
Il trace trois croix sur la Patène et la Coupe conjointement. Il découvre la Coupe, s''agenouille, prend la Coupe dans sa main gauche et l’Hostie dans sa main droite. Avec l'Hostie il trace cinq croix sur la Coupe.

Il élève l’Hostie et la Coupe. La Cloche teinte.
'AGIOS 'AGIOS 'AGIOS IAO.
Il replace l’hostie et la Coupe et adore.

VIl: De l'Office du Chant Sacré
Le Prêtre:
Toi qui es moi, au-delà de tout ce que je suis.
Toi qui n'a ni nature ni nom,
Qui es lorsque les autres ne sont plus,
Toi, centre et secret du Soleil,
Toi, source cachée de toutes les choses connues
Et inconnues, Toi loin et seul,
Toi, véritable feu dans le roseau
Couvant et te propageant, source et semence
De vie, d'amour, de liberté et de lumière,
Toi au-delà de la parole et de la vision,
Je T'invoque, mon frêle feu juvénile
Broussaille comme mes desseins aspirent.
Je T'invoque, être immuable,
Toi, centre et secret du Soleil,
Et le plus sacré des mystères
Dont je suis le véhicule.
Apparais, toi qui es on ne peut plus terrible et plus doux,
Comme le veut la Loi, dans ton enfant!


Le Chœur:
Car du Père et du Fils
Le Saint-Esprit est la norme,
Masculin-féminin, quintessenciel, unique,
Etre masculin voilé d'une apparence féminine.
Gloire et adoration au plus haut,
Toi Colombe, que l'humanité a déifiée,
Tu es cette course que seuls courent les Rois,
Pour faire jaillir le soleil de la tempête hivernale.
Gloire et adoration à Toi,
Sève du Frêne du Monde, arbre-merveille!


Première Partie du Chœur, les hommes: Gloire à toi de la Tombe couverte d'Or!
Seconde Partie du Chœur, les femmes: Gloire à Toi des Entrailles qui attentent!
Les Hommes: Gloire à Toi de la terre non labourée!
Les Femmes: Gloire à Toi de la vierge qui est promise!
Les Hommes: Gloire à Toi, véritable Unité de la Trinité Eternelle!
Les Femmes: Gloire à Toi, toi homme et femme, et ce qui fait que je suis ce que je suis!
Les Hommes: Gloire à Toi, au-delà des temps, toi source de sperme, toi semence et germe!
Les Femmes: Gloire à Toi, Soleil éternel, Toi Un en Trois, Toi Trois en Un!
Le Chœur: Gloire et adoration à Toi, Sève du Frêne du Monde, arbre-merveille!

(Ces phrases constituent le trame-Chant, mais tout ou partie sera mis en musique d'une façon aussi élaborée que possible. Mais même si d'autres Chants étaient autorisés par le Père de l’Eglise, celui-ci garderait sa place comme le premier, le père de tous les autres.)

VIII: Du Mariage Mystique et de la Consommation des Eléments
Le Prêtre prend la Patène entre l'index et le majeur de la main droite. La Prêtresse saisit la Coupe de sa main droite.
Le Prêtre: Seigneur très secret, bénis cette nourriture spirituelle en nos corps, octrois-nous santé et richesse, force, joie et paix, et cet accomplissement de la volonté et de l'amour avec intention qui est perpétuelle félicité.
Il trace une croix avec la Patène et l'embrasse. Il découvre la Coupe, s'agenouille, se relève. Musique.
Il prend l’Hostie et la rompt au-dessus de la Coupe. Il replace la partie droite dans la Patène. Il brise une petite partie du morceau d’Hostie gauche.

TOUTO ESTI TO SPERMA MOU. O PATHR ESTIN O HUIOS DIA TO PNEUMA 'AGION. AUMGN. AUMGN. AUMGN.
Il repose la partie gauche de l’Hostie. La Prêtresse tend le fer de la Lance de sa main gauche afin d'y recueillir la petite partie d'Hostie. Le Prêtre saisit la Coupe dans sa main gauche. Ensembles ils abaissent la pointe de la Lance dans la Coupe.
Le Prêtre et La Prêtresse: HRILIU.

Le Prêtre prend la Lance. La Prêtresse recouvre la Coupe. Le Prêtre s'agenouille, se lève, s'incline, mains jointes. Il frappe sa poitrine.
Le Prêtre:
O Lion, O Serpent qui détruisez le destructeur, soyez forts en nous.
O Lion, O Serpent qui détruisez le destructeur, soyez forts en nous.
O Lion, O Serpent qui détruisez le destructeur, soyez forts en nous.

Le Prêtre joint ses mains sur la poitrine de la Prêtresse et reprend sa Lance. Il se tourne vers L'Assemblée, abaisse et relève la Lance, et trace une croix sur elle.

Fais ce que tu voudras sera toute la Loi.
L'Assemblée: L'Amour est la Loi, l'Amour avec Intention.
Il baisse la Lance et se tourne vers l’Est. La Prêtresse prend la Lance dans sa main droite et de la gauche elle présente la Patène. Le Prêtre s'agenouille.
Le Prêtre. Qu'en ma bouche soit l'essence de la vie du Soleil!
Il prend l’Hostie de sa main droite, trace avec elle une croix sur la Patène et la consomme.
Silence.
La Prêtresse prend la Coupe, la découvre et la présente comme avant.
Le Prêtre. Qu'en ma bouche soit l'essence de la joie de la Terre!
Il prend la Coupe, trace une croix sur la Prêtresse, vide la coupe et la rend.
Silence.
Il se lève, prend la Lance et se tourne vers L'Assemblée.
Le Prêtre: Il n'est nulle part de moi qui ne soit des Dieux.

(Ceux parmi l'Assemblée qui souhaitent communier, et personne d'autre ne devrait être présent, ayant signifié leur intention, on aura préparé pour chacun d'eux un Gâteau de Lumière et un gobelet de vin. Le Diacre les place en rang ; ils avancent un par un jusqu'à l'Autel. Les enfants prennent les Eléments et les offrent. L'Assemblée communie comme l'a fait le Prêtre, prononçant les mêmes paroles dans une attitude de Résurrection: Il n'est nulle part de moi qui ne soit des Dieux.
Il y a des exceptions à cette partie de la cérémonie : lorsque la nature de la célébration elle-même exige que seul le Prêtre communie ou lorsqu'il s'agit d'une cérémonie de mariage, alors seuls les deux mariés communient, ou lors d'une cérémonie de baptême où seul l'enfant communie, ou lors de la Confirmation à la puberté où seules communient les personnes confirmées. Le Sacrement peut être conservé par le Prêtre, afin d'être administré chez eux aux malades.)

Le Prêtre enferme tout derrière le voile. Avec la Lance il trace trois fois des croix sur les membres de l'Assemblée.
Le Prêtre:
Que le Seigneur vous bénisse.
Que le Seigneur illumine vos esprits, réconforte vos cœurs et sustente vos corps.
Que le Seigneur vous mène à l'accomplissement de vos Volontés vraies, le Grand Œuvre, le Summum Bonum, Véritable Sagesse et Parfait Bonheur.

Il se retire, le Diacre et les Enfants le suivent dans le tombeau de l'Ouest.
Musique.
 


retour

 

 

Dans la joie nous nous sommes réunis, dans la joie nous nous séparons et dans la joie nous nous retrouverons!